Les idées reçues sur les termites

Comment traiter les termites ?

Albi | Cahors | Castres | Montauban | Toulouse

Les traitements contre les termites

Parmi toutes les activités maîtrisées par 3P, la lutte contre les infestations de termites occupe une bonne place. Si ces petites bêtes font toujours aussi peur aux propriétaires de bâtiments, elles drainent aussi dans leur sillage une foultitude de préjugés que nous allons aborder en partie dans ce billet.

Les termites ne s’en prennent qu’aux vieilles bâtisses

Malheureusement, les maisons récentes sont aussi intéressantes pour les termites que les anciennes demeures. Ces insectes xylophages sont à la recherche de cellulose. Par conséquent, que le bois soit vieux ou récent ne change rien pour eux. Ils s’y attaqueront de la même manière.

Ils ne prolifèrent que dans les zones boisées

out d’abord, il faut souligner qu’il existe 2 types de termites. Les premiers, les plus rares en France, sont les termites de bois sec. Ils infestent essentiellement les arbres et les plantations extérieures et très rarement les constructions. Ils sont plus présents sur le pourtour méditerranéen. Il existe d’autres variétés dites « souterraines », qui sont à l’origine des infestations des constructions et aussi des végétaux, ce sont les plus répandues et les plus invasives.

Les colonies de termites peuvent vivre sous terre, à des profondeurs variables, où même à l’intérieur des bâtiments quand ils sont infestés depuis longtemps.

Toutefois, les termites s’acclimatent très bien dans un environnement urbain. Ils y trouvent de quoi se restaurer en termes de cellulose (panneaux isolants, livres, bois de construction).

De plus, la température plus douce des villes favorise leur croissance. La ville de Paris et notamment les quartiers du centre éloignés de toute forêt connaissent bien le problème des infestations de termites.

Les termites peuvent tuer des arbres en les dévorant de l’intérieur. C’est le cas de beaucoup de fruitiers (cerisiers, pruniers, amandiers…) mais aussi d’arbres classiques comme le bouleau, le peuplier, le tilleul, la platane, le tamaris… En général, les résineux ne sont pas attaqués de leur vivant car la résine englue les termites. Ils attendent que l’arbre soit mort pour le dégrader.

En revanche, le bois mort ne produit plus cette toxine. Enfin, précisons que le bois en voie de pourrissement se couvre de champignons qui contiennent des substances attractives pour les termites.

Les termites peuvent aussi s’attaquer aux parpaings, au plastique ou aux briques

Voilà une affirmation complètement fausse.

Seule la cellulose du bois intéresse les termites. Cependant, ils n’hésiteront pas à traverser du plastique s’ils sentent qu’il y a de la cellulose derrière. Bien évidemment, tous les matériaux comme la brique, le ciment ou les parpaings ne peuvent pas être traversés par les termites.

Mais ils trouvent toujours une petite fissure qui leur permet de se faufiler…

Il existe encore bien d’autres idées reçues sur les termites que nous développerons lors d’un prochain billet. Tous ces préjugés donnent l’occasion d’en savoir plus sur ce nuisible, et donc de le combattre plus efficacement.