Traitement Vrillettes

La vrillette est un petit coléoptère dont les larves se nourrissent du bois de charpente. Leur activité est souvent visible sur les planchers, les bois et charpentes anciennes, vieux meubles, poutraisons de vieilles maisons. L’humidité et la chaleur favorisent leur développement. Si les conditions ne s'y prêtent pas, leur activité peut rester discrète plusieurs années avant de se manifester à nouveau. Leur présence est visible grâce aux petits écoulements de sciure sortant des galeries.

Traitement charpente par gel

  • Sondage
  • Bûchage des parties attaquées
  • Bois après décapage
  • Inoculation des ancrages
  • Imprégnation du gel
  • Pulvérisation du gel

Cette méthode consiste à empoisonner les bois dont les vrillettes se nourrissent. Il faut impérativement débarrasser les bois des parties attaquées et donc faire une bonne préparation. Cela passe par un sondage minutieux des pièces pour révéler les attaques ; un bûchage efficace avec un décapeur pneumatique pour éliminer vermoulures et galeries, et pour terminer un dépoussiérage des bois au compresseur.

Ne pas respecter ces phases préparatoires équivaudrait à appliquer une peinture sur un support sale, ce serait donc un travail inefficace.

L’intérêt se situe au niveau de l’imprégnation du bois de la charpente qui est beaucoup plus massive qu’avec des injecteurs plastiques cela en faisant beaucoup moins de perçages. En effet, le gel pénètre jusqu’à 5 cm de profondeur sans injection, sur une charpente comme celle que l’on trouve dans la plupart des maisons depuis 70 ans. Grâce au procédé par gel, les travaux d’injection sont limités au minimum, avec un taux d’imprégnation supérieur à l’injection.
On a donc une meilleure efficacité avec une esthétique préservée, un avantage indéniable à une époque où l’aménagement des combles est très répandu.

Traitement des charpentes bois de la vrillette par injection

  • Injection
  • Pulvérisation

Il s’agit de la méthode la plus connue et la plus ancienne. Après avoir réalisé un travail préparatoire de bûchage et dépoussiérage, on perce des trous de 9.5mm, pour y installer des injecteurs en plastique avec clapet antiretour à intervalle de 30 cm. Puis au moyen d’une pompe hydraulique, on injecte un insecticide liquide en profondeur pour atteindre les zones où évoluent les larves. Le traitement se finalise en appliquant le même produit en pulvérisation.

Cette méthode présente quelques inconvénients, on utilise des injecteurs disgracieux visibles dans des combles aménagés et l’imprégnation est limitée au voisinage des puits d’injection et aux premiers millimètres de bois concernés par la pulvérisation. Depuis 10 ans, une technique alternative utilisant des produits sous forme de gel a prouvé sa supériorité.

La vrillette est un petit coléoptère dont les larves se nourrissent du bois de charpente. Leur activité est souvent visible sur les planchers, les bois et charpentes anciennes, vieux meubles, poutraisons de vieilles maisons. L’humidité et la chaleur favorisent leur développement. Si les conditions ne s'y prêtent pas, leur activité peut rester discrète plusieurs années avant de se manifester à nouveau. Leur présence est visible grâce aux petits écoulements de sciure sortant des galeries.

Nos prestations :

Traitement bois et charpentes par gel

Traitement par injection

caractéristiques de l'insecte

La Larve

  • De 5 à 7 mm de long
  • De couleur blanche

La vrillette
(l'insecte parfait)

  • 2.5 à 5 mm de long
  • De couleur brun foncé
  • Apparaît entre mai et septembre
  • Vit de 1 à 4 ans selon les conditions climatiques

indices de présence

  • Des trous de sortie circulaires de 1 à 3 mm.
  • Petits amas de vermoulure finement granuleuse à la surface du bois.